ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Parité Mis en ligne le 20/01/12 I Rédaction par La Rédaction
E-mail

olf

Après le Laboratoire de l'égalité, Osez le féminisme. Chacune à leur manière mais avec des armes similaires - campagne vidéo pour le grand public et interpellation directe des candidats - ces associations  veulent faire de l'égalité entre femmes et hommes un enjeu fort de la campagne présidentielle.



François Hollande est prévenu : 'Osez le féminisme' compte se faire entendre lors de son premier grand meeting officiel, ce dimanche 22 janvier au Bourget. L'association militante est entrée de plain-pied dans la campagne présidentielle, cette semaine, en dévoilant sa propre campagne pour l'égalité hommes-femmes : "2012, l'égalité, maintenant !"

Pour interpeller le grand public, Osez le féminisme mise sur une vidéo ; une parodie de la mini-série de Canal+ à la mode, 'Bref'. Un petit film percutant, destiné à envahir les réseaux sociaux :


Derrière cette vidéo, l'association s'adresse aux candidats à l'Elysée. Pour cela, deux armes :

  • Un appel en forme d'ultimatum qui se conclut par ces mots : « Candidates et candidats à l’élection présidentielle, vous n’aurez pas nos voix si vous ne mettez pas l’égalité femmes-hommes au programme ». L'association entend ainsi « se placer dans un vrai rapport de force avec les politiques », explique sa porte-parole Thalia Breton.
  • Un outil de « décryptage » sur son site internet pour permettre de comparer les programmes des candidat-e-s à la présidentielle sur des thématiques diverses : Libertés, Parentalité, Parité, Précarité, Sexisme, Violences.


Deux campagnes valent mieux qu'une. Car celle d'Osez le féminisme fait écho à celle du 'Laboratoire de l'égalité', lancée deux jours plus tôt. Ce réseau aborde plus précisément la question - les questions - de l'égalité professionnelle. Et s'est lui aussi fendu de sa vidéo :

Un film tout aussi percutant que celui d'Osez le Féminisme, et qui sera diffusé de façon plus institutionnelle, parallèlement à une campagne d'affichage.

Les deux réseaux militants se font aussi écho dans leur façon d'interpeller les candidats à la présidentielle. Pour le Laboratoire de l'égalité, ce n'est pas un appel mais un "Pacte pour l'égalité" : 20 propositions pour l'égalité professionnelle. Sur la parité et l’accès des femmes aux responsabilités ; sur l’égalité salariale et la lutte contre la précarité dans le travail ; sur la valorisation de l’implication des pères et la conciliation des temps de vie ; et sur le partage d’une culture de l’égalité.

Pour l'heure, deux candidats ont signé ce pacte : Eva Joly et François Hollande. Ce dernier pourra toujours le faire remarquer, dimanche, à Osez le féminisme.

E-mail
 

Commentaires (Abonné-e : connectez-vous pour commenter)   

 
#3 marieven 13-02-2012 10:36
Bravo à celles et à ceux qui continuent la lutte. Il y a du travail sur la planche...
Signaler à l’administrateur
 
 
#2 chacha 10-02-2012 16:46
c'est une très bonne idée d'avoir parodié bref car justement cette mini-série est particulièremen t machiste, ou du moins phallocentrée.. .
Signaler à l’administrateur
 
 
#1 marion 20-01-2012 19:51
Si seulement j'arrivai à y croire...
Quoi qu'il en soit,bravo à osez le féminisme!!
Signaler à l’administrateur
 

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

Créée en 2011, la page Facebook britannique affichant des photos de « femmes qui mangent dans...
Le député Philippe Vitel évoque la "justice du plumart" à propos de Ségolène Royal. Il fait partie...

DANS L'ACTUALITE

Des anti-austérité et un conseiller du Président de la République amateur de chaussures de luxe...
Le Premier Ministre met l'économie au pas, Servier est mort et les femmes ont le droit de vote depuis...
Ils veulent supprimer le smic (de façon transitoire ou non), elles veulent travailler sans être agressées....
Ukraine, choc de simplification... à la guerre comme en économie, les hommes décident.

Les nouvelles brèves

L'ancienne spécialiste des risques de marché chez BNP Paribas, députée PS depuis 2012, devient la...
La victime avait, dans un premier temps, été accusée d'atteinte à la pudeur.
Si les listes pour les élections municipales sont paritaires dans toutes les villes de plus de 1000...

Débat du moment

Qu'est-ce que la richesse ?

Et si on changeait d'indicateurs pour orienter autrement les politiques publiques ?

Réagir !

Plus de Nouvelles News